07/06/2013

Réunion d’information publique sur la sécurité

 Une salle polyvalente comble, preuve que la sécurité intéresse tout un chacun. Organisée en partenariat avec la mairie, la police municipale de proximité et la gendarmerie, cette réunion d’utilité publique a été très suivie par une population avide de conseils.

 Avant de commencer les présentations des intervenants, Serge Fernandez, premier adjoint, a remercié  l’assistance de sa présence, « vue l’importance de la sécurité favorisant ‘’le bien vivre ensemble’’ dans la cité» . Jean Paul Batlle, « se félicita d’être suivi dans sa démarche, pour répondre aux attentes de la population sur la protection  des biens et des personnes, grâce à une équipe municipale attentive , des délégués de quartiers, une Police municipale de proximité et une Gendarmerie très présente sur le terrain depuis sa création , dont le Lieutenant  Jean-Bernard Vasseur est  à la tête d’une brigade efficace » .

Participation citoyenne

Pour un cadre et une qualité de vie, la municipalité a mis en place une démarche citoyenne avec une politique de cohésion sociale pour l’intégration des jeunes de la ville.  Christian Sarabia, chef de la police municipale, présenta son service, ses hommes  et ses actions de proximité et son rôle dissuasif. Le lieutenant Vasseur, informa la population du travail effectué par sa brigade sur la commune et précisant  que la zone  de surveillance s’étendait de surcroit à Pia et Claira, pour son rôle répressif.

Depuis les années 90, la commune  mène une politique de prévention volontariste. La priorité  de la municipalité a été de prendre en compte les 90% de la  jeunesse bompassencque  qui ne posent aucun problèmes, en créant pour les enfants des outils tels que :

 « L’accueil de loisirs où plus de 300 familles profitent des animations ludiques organisées lors de l’été et des vacances scolaires.

Le centre de loisirs associé à l’école (CLAE) avec plus de 500 enfants pris en charge au quotidien sur des temps périscolaires.

Mais aussi le PIJ , où près de 700 ados et préados sont identifiés et s’inscrivent dans une démarche éducative.

       Cette prise en charge, dès l’âge de 3 ans, n’a qu’une ambition, c’est de poser un cadre repérant et un cadre sécurisant, qui permettra de former le citoyen de demain !

        Il a été  aussi créée l’un des premier CLSPD du département (en 95), une cellule de veille se réunit tous les trimestres et  associe tous les acteurs de terrain ainsi que les partenaires institutionnels. « Pour combattre le sentiment d’insécurité, il faut développer le sentiment de sécurité » expliquait Serge Fernandez.

 Derrière des mots, une stratégie…

Après une radiographie de la commune, il  fallait pointer tous les dysfonctionnements qui pouvaient générer ce fameux sentiment d’insécurité (regroupement de jeunes, actes de dégradations, tags).

En conformité avec la loi du 5 mars 2007 où le maire devient le pivot des politiques de prévention de la délinquance,  un conseil des droits et des devoirs des familles  ont ainsi été créé pour étoffer le rayon d’action. Le CDDF est une instance de proximité d’aide à la fonction parentale qui va du simple rappel à l’ordre du jeune déviant, à la proposition d’un contrat parental de responsabilité pour éviter d’en arriver à une mesure judiciaire d’aide à la gestion du budget familial. L’installation de 8 caméras de vidéo -protections est le dernier outil  mis en place sur la commune, sans oublier le rôle essentiel que joue  le centre Social (PAS) .Un dispositif facilitant l’intégration des jeunes  à la vie de la cité  et contribue au mieux vivre ensemble pour une politique de cohésion sociale.

        En 2009, Jean-Paul Batlle notre maire, s’est battu pour obtenir l’implantation d’une gendarmerie sur la commune. Au-delà des rencontres régulières qu’il y a  avec le lieutenant Vasseur (gendarmerie) et Christian Sarabia le chef de la police municipale, une convention de coordination formalise cet efficace partenariat. Sous l’autorité du préfet et du procureur de la république, cette coopération opérationnelle s’appuie sur le partage d’information au quotidien ainsi que sur les différentes interventions.

Une dynamique rassurante

Ce dispositif vise à rassurer la population grâce à un protocole  de ‘’participation citoyenne’’, à améliorer la réactivité des gendarmes et à accroitre la prévention de proximité de la police municipale.

 C’est une mission de veille qui s’appuie sur le réseau que constituent les délégués de quartiers qui sont devenus les sentinelles de notre cité. Ces citoyens bénévoles, jouent un rôle de courroie de transmission important pour les problématiques liées au social, à la sécurité et à l’environnement

Le major Pierre Marin référent Sureté du groupement de gendarmerie des P.O terminait la séance publique par  des questions –réponses avec les administrés.« Il faut avoir des convictions et faire ce que l’on croit bon de faire… dans le cadre, bien sûr, de l’intérêt général pour une qualité de vie exemplaire, avec un dispositif qui permet de tisser un lien social entre habitants et développer l’entraide » concluait Serge Fernandez.

Une réunion attendue et entendue par la population (JCM) 

 

 BOMPAS 15 MAI 2013 012.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 003.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 004.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 008.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 014.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 009.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 010.JPG

Les commentaires sont fermés.