28/02/2013

Diplôme du « fair-play » pour une belle reconnaissance

BOMPAS FEVRIER BIS 2013 048.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 047.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 049.JPG

  Cérémonie à la Maison des sports, dans laquelle Jean Romans  président du Comité  Olympique départemental  (avec son équipe) ,a eu l’initiative et la bonne idée de décerner des diplômes d’honneur pour récompenser le ‘’flair play ‘’ des sportifs en présence de Françoise Bigotte , conseillère générale en charge des sports et d’Eric Doat ( DDCS ).

             A cette occasion, Jean Luc Rubio , président du Comité départemental de karaté et disciplines associées s’est vu remettre ce témoignage pour le Gala organisé lors de l’hommage à Tony Courthiade. Cet homme de valeurs a su fédérer autour de lui une équipe de bénévoles et ainsi partager cette récompense avec tous les sportifs de sa fédération et se félicitant également du soutien de la municipalité  pour avoir eu la possibilité d’utiliser la Halle des sports lors de cette grande et belle manifestation.

 

La gendarmerie fait son bilan 2012

BOMPAS JANVIER 4   2013 017.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 013.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 005.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 015.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 001.JPG

A l'occasion de la traditionnelle inspection annoncée des unités, le capitaine Christophe Bataille commandant la compagnie de Rivesaltes, se déplaçait le 12 février dernier dans les locaux de la brigade de Bompas. Au cours d'une brève et sobre cérémonie dans l'enceinte de la caserne, il a décoré un des personnels de la médaille de la défense nationale après la montée des couleurs nationales. A l'issue d'un bilan de l'année écoulée avec l'ensemble des militaires présents, et à l'invitation du Lieutenant Jean-Bernard Vasseur, commandant de la brigade, une réunion publique était organisée à la mairie de Claira, en présence des élus de la circonscription, des chefs de service, partenaires institutionnels, commerçants, représentants d'associations patriotiques et retraités de l'Arme, pour présenter et commenter les résultats de l'année 2012. 

                 Si le nombre de délits enregistrés sur les communes de Bompas, Claira et Pia a progressé de 13 % après quatre années de baisse, le taux d'élucidation des affaires traités se maintient dans la moyenne nationale, preuve de l'engagement quotidien des militaires dans la lutte contre toutes les formes de délinquance. Cette  hausse est principalement due à la recrudescence des cambriolages ainsi que des infractions économique et financière, dont les escroqueries sur internet. Côté route, le bilan était jugé très satisfaisant par le lieutenant Vasseur, puisque seulement trois accidents corporels avaient été constatés, et malheureusement un mortel, résultat du maintien de la pression à l'encontre des contrevenants, auteurs des infractions comportementales les plus graves.

             Le capitaine Bataille reprenait alors la parole pour exposer les grandes orientations de la gendarmerie pour l'année en cours, dont les axes d'effort se concentreront principalement sur la lutte contre les délits d'appropriation, et surtout les cambriolages, et les agressions de personnes, sans négliger toutefois l'insécurité routière. Les unités seront également engagées dans un processus de rapprochement avec la population par le biais d'une présence accrue sur le terrain et l'organisation de réunions publiques visant à la prévention des actes de malveillance et à la diffusion de bonnes pratiques par des intervenants qualifiés.

            Enfin, au terme d'un échange libre avec l'assistance, au cours duquel les élus ont fait part de leur inquiétude quant à l'absence de création de postes supplémentaires au sein de la brigade, en dépit d'une délinquance accrue, les militaires ont été félicités par ceux-ci pour leur action quotidienne et la qualité de leur engagement au profit de leurs concitoyens. Les échanges cordiaux et directs se sont ensuite poursuivis autour d'une collation offerte par la municipalité locale. »

Galette des anciens de la gendarmerie

BOMPAS JANVIER 4   2013 030.JPGBOMPAS JANVIER 4   2013 025.JPGBOMPAS JANVIER 4   2013 032.JPG

    « Mes très chers camarades retraités de la Gendarmerie Nationale... » C’est par ces quelques mots chaleureux et emprunts de respect que le lieutenant Vasseur commandant la brigade de Bompas, en présence du capitaine Aguilar, commandant en second la compagnie de Rivesaltes, a accueilli dimanche 03 février 2013 une cinquantaine de retraités de l'Arme au sein de la caserne.

Après avoir assisté à un diaporama vidéo-projeté leur présentant de la brigade, son personnel et ses moyens modernes, retraités et actives ont partagé pour la deuxième année consécutive la traditionnelle galette des rois. Cette année encore, Monsieur Battle, maire de Bomps, monsieur F. Crayenest, gérant du magasin Super U à Bompas, monsieur D. Chanel, cadre sécurité du magasin Carrefour Claira et monsieur J. Barbe de la Vigne « Barbe » à Claira ont été remerciés par la brigade pour avoir grandement contribué à l'organisation de cette sympathique réunion.

       Avant de quitter la brigade, le plus âgé d'entre eux, l'adjudant-chef honoraire Pecceu, fort de ses  90 ans et fier d'être au rendez-vous, s'adressait ainsi au commandant de brigade « Mon lieutenant, je vous remercie de ne pas nous oublier et je vous promets de revenir l'année prochaine... ».Rendez-vous est donc pris pour 2014 !

Réunion publique sur le plan communal de prévention

BOMPAS JANVIER 4   2013 046.JPGBOMPAS JANVIER 4   2013 041.JPGBOMPAS JANVIER 4   2013 045.JPG

           Rappelez-vous des inondations de Vaison la Romaine en 1992, de l’été caniculaire de 2003 ou de la tempête Klaus en 2009. Tous ces aléas climatiques ont démontré que les communes n’étaient pas toutes prêtes à affronter ce type de crise. Ces évènements ont donc amené le législateur à mieux considérer certains risques aboutissant notamment à l’article 13 de la loi n°2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile. Cette loi oblige les communes soumises notamment au Plan de Prévention des Risques à établir un document d’information communal sur les risques majeurs (DCRIM) et à mettre en place un Plan Communal de sauvegarde (PCS).Le PCS a pour finalité d’assurer l’alerte, la protection et la mise en charge de la population sinistrée, il ne doit chercher qu’un seul objectif :

«  Être prêt le jour J ! »

               Pour mener à bien cette démarche, nous avons missionné les bureaux d’études PREDICT-SERVICES/BRL INGENERIE représenté par M. Rigart qui fit un exposé clair et argumenté devant une nombreuse assistance. A son tour M. Lalot, chef du service Prévision des Crues Méditerranée Ouest, présenta la chaine de « Sécurité Civile ». Le réseau VIGICRUES et METEO France contribuent à une mise en vigilance. Celle-ci doit permettre d’assurer un premier niveau de réactivité des services de protection civile concernés. « Il ne faut pas confondre vigilance et alerte. La vigilance doit permettre d’attirer l’attention de tous sur des dangers potentiels et d’initier une communication sur des précautions alors que l’alerte devient nécessaire quand il n’y a pas eu d’anticipation ».Jacques Pomarède, adjoint à l’urbanisme, répondait aux questions de l’assistance, notamment sur l’utilité des bassins de rétention placés sur des lieux stratégiques de la commune. Serge Fernandez, 1er adjoint, pouvait conclure en précisant que le DCRIM et PCS sont des documents complémentaires mais différents.

         Le DCRIM est un outil d’information pour la population qui rappelle les démarches à suivre. C’est une déclinaison de risques auxquels nous pouvons être confrontés comme les risques d’inondations, sismiques ou de transports de matières dangereuses avec les consignes de sécurité avant, pendant et après qui sont recommandées. Le PCS est un outil méthodologique conduit par M. le Maire qui permet de mettre en synergie les moyens humains et matériel de la commune. Cette réunion publique et la prochaine distribution d’un document dans vos boites aux lettres concrétisent ce principe de précaution qui fonde notre politique de proximité et renforce le sentiment de sécurité.

 

Terry Tremblay a dédicacé son dernier roman

  Dans le salon du Versailles, l’écrivain a dédicacé son dernier roman  d’aventure : « Le peuple du triangle, quand homo devint homme ».

Un roman d’aventure préhistorique dans une grotte  au Mozambique, pays en pleine guerre civile, un préhistorien et un paléontologue découvrent deux crânes, celui d’un enfant et d’un adulte, datant tous les deux de 45000 ans. Celui de l’adulte à toutes les caractéristiques d’un homme de notre siècle et celui de l’enfant est très probablement le mélange de deux espèces. D’autres traces insolites interpellent les deux hommes, comme l’empreinte d’une main incrustée dans la glaise correspondant à la trace d’un homme moderne, imité plusieurs fois par une autre personne, un Homo Erectus ! Si vous aimez les romans d’aventures, n’hésitez pas, celui-ci vous fera voyager loin des contrées modernes.

BOMPAS DEDICACE TERRY 2013.JPG

Salon d'automne 2012

LA FRANQUI  OCTOBRE 2012 063.JPGBOMPAS SALON ARTISTES 2012 032.JPGBOMPAS SALON ARTISTES 2012 035.JPGBOMPAS SALON ARTISTES 2012 036.JPG

D’un dan à l’autre…deux ceintures noires au club de Nanbudo

BOMPAS NANBUDO CEINTURES NOIRS 2013 007.JPG

Kévin  François et Ruben Debard, deux jeunes du « Nanbudo shin » viennent d’obtenir le grade supérieur après quelques années de pratique et d’aciduité. Ces deux ceintures noires, issus du club, depuis l’âge de 7 ou 8 ans, après des années d’entrainement, font aujourd’hui la fierté du club et  de Jean Luc Rubio( 5iéme dan) leur entraineur- éducateur . Sûr qu’ils défendront les couleurs du club et de Bompas , lors de compétitions nationales et internationales.