28/02/2013

La gendarmerie fait son bilan 2012

BOMPAS JANVIER 4   2013 017.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 013.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 005.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 015.JPGBOMPAS FEVRIER BIS 2013 001.JPG

A l'occasion de la traditionnelle inspection annoncée des unités, le capitaine Christophe Bataille commandant la compagnie de Rivesaltes, se déplaçait le 12 février dernier dans les locaux de la brigade de Bompas. Au cours d'une brève et sobre cérémonie dans l'enceinte de la caserne, il a décoré un des personnels de la médaille de la défense nationale après la montée des couleurs nationales. A l'issue d'un bilan de l'année écoulée avec l'ensemble des militaires présents, et à l'invitation du Lieutenant Jean-Bernard Vasseur, commandant de la brigade, une réunion publique était organisée à la mairie de Claira, en présence des élus de la circonscription, des chefs de service, partenaires institutionnels, commerçants, représentants d'associations patriotiques et retraités de l'Arme, pour présenter et commenter les résultats de l'année 2012. 

                 Si le nombre de délits enregistrés sur les communes de Bompas, Claira et Pia a progressé de 13 % après quatre années de baisse, le taux d'élucidation des affaires traités se maintient dans la moyenne nationale, preuve de l'engagement quotidien des militaires dans la lutte contre toutes les formes de délinquance. Cette  hausse est principalement due à la recrudescence des cambriolages ainsi que des infractions économique et financière, dont les escroqueries sur internet. Côté route, le bilan était jugé très satisfaisant par le lieutenant Vasseur, puisque seulement trois accidents corporels avaient été constatés, et malheureusement un mortel, résultat du maintien de la pression à l'encontre des contrevenants, auteurs des infractions comportementales les plus graves.

             Le capitaine Bataille reprenait alors la parole pour exposer les grandes orientations de la gendarmerie pour l'année en cours, dont les axes d'effort se concentreront principalement sur la lutte contre les délits d'appropriation, et surtout les cambriolages, et les agressions de personnes, sans négliger toutefois l'insécurité routière. Les unités seront également engagées dans un processus de rapprochement avec la population par le biais d'une présence accrue sur le terrain et l'organisation de réunions publiques visant à la prévention des actes de malveillance et à la diffusion de bonnes pratiques par des intervenants qualifiés.

            Enfin, au terme d'un échange libre avec l'assistance, au cours duquel les élus ont fait part de leur inquiétude quant à l'absence de création de postes supplémentaires au sein de la brigade, en dépit d'une délinquance accrue, les militaires ont été félicités par ceux-ci pour leur action quotidienne et la qualité de leur engagement au profit de leurs concitoyens. Les échanges cordiaux et directs se sont ensuite poursuivis autour d'une collation offerte par la municipalité locale. »

Les commentaires sont fermés.