02/05/2012

Jacques Pomarède, une vie au service de la collectivité

AVRIL  2012 005.JPGAVRIL  2012 015.JPGAVRIL  2012 010.JPGAVRIL  2012 021.JPGAVRIL  2012 017.JPGAVRIL  2012 027.JPGAVRIL  2012 025.JPG

« Tenace, constant, authentique » comme le reconnait un ami, c’est de Jacques Pomarède qu’il s’agit. Après des études de Bâtiment Génie Civil, il débute dans la vie active en 1972 chez un géomètre expert à Perpignan tout près de la cathédrale Saint Jean. En 1975, il n’avait plus que la place de la Loge à franchir pour rejoindre le magnifique édifice qu’est l’hôtel de ville de Perpignan. En attendant qu’une table à dessin se libère, il faisait ses débuts au service foncier, puis  rejoignait le « Bureau d’Etudes » de la mairie. Ce service était à même de réaliser de grands projets routiers des VRD d’écoles, des projets de bâtiments communaux et des groupes scolaires. Les relevés topographiques faisaient également partie de ses  compétences.

En 1994 avec la création de l’Atelier d’Urbanisme, le bureau d’études disparaissait et il rejoignait la direction de l’équipement urbain et plus précisément la direction de la voirie. Nouvelle expérience au combien bénéfique pour cet homme qui découvrait les difficultés du suivi des travaux et le revers de la médaille quand on se situe de l’autre côté de la planche à dessin. Le management des hommes et des équipes avec des agents de maîtrise de qualité a été pour lui une aventure enrichissante et porteuse qu’il  n’oubliera pas.

En 2000, l’arrivée d’un nouveau responsable à la tête de la direction de l’eau et la création d’un bureau d’études le tentait,  l’envie de revenir à ses premiers amours, le dessin et les projets, mais dans un tout autre domaine, les réseaux humides, l’hydraulique et les canaux et rivières, avec en prime la découverte du dessin informatique. Ce fut également un nouveau challenge partagé avec une nouvelle équipe pendant douze ans non plus dans une seule commune mais les 36 qui forment l’Archipel de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération. On lui doit, au village, d’avoir fait avancer la construction des   lotissements La Grange et D’En Barrère.AVRIL  2012 023.JPG

Et une retraite bien méritée

Le moment est venu au terme de 40 ans d’activité de mettre un terme à sa carrière et de laisser la place aux jeunes générations à qui il fait une entière confiance pour l’avenir et faire valoir ses droits à la retraite. « Je remercie tous les agents qui ont collaboré à mes côtés ainsi que toute ma hiérarchie et tous les élus que j’ai connu pendant 40 ans » concluait Jacques Pomarède, jeune retraité, recevant une multitude de cadeaux avant de partager avec  sa famille et ses nombreux amis, le pot de départ.

Les commentaires sont fermés.