26/03/2012

Fleur du Sud, une super soirée

BOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 162.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 008.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 001.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 010.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 024.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 031.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 052.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 051.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 131.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 066.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 095.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 191.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 176.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 175.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 174.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 115.JPGBOMPAS  LES FLEURS DU SUD 2012 003.JPG

L’auberge espagnole a fait le plein samedi soir à Bompas. Quand on connaît la gentillesse des adhérents de l’association « Les Fleurs du Sud », il était normal que la salle polyvalente soit le temple  des deux F (flamenco et fidéwa).Du flamenco et des sévillanes pour une super et magnifique soirée saine et bien organisée pour Julie Broucke la présidente, avec ses bénévoles, qui ont mis l’Espagne à l’honneur.

De Jerez, Almeria à la Ronda, un repas très copieux et goûteux avec cette excellente fidéwa, ce qui  a permis aux invités de savourer  humblement la cuisine de l’auberge espagnole entre deux danses de volants doubles aux couleurs contrastées de noirs et pois rouges. Andalousie oblige  pour ces danses populaires folkloriques sévillanes gracieuses, festives, rythmées, où l’on est transporté par le chant et le rythme de la musique que l’on pratique en duo.

Les regarder, procure comme un enchantement et certains anciens disent même, que « la sévillane guérirait de tous les chagrins ». Jean Louis Magnac quand a lui précisait :  « On en perdrait sans doute son latin avec la qualité des danses et la grâce des mujeres aux châles noirs »  en présence de Mme Laviéville adjointe à la culture, qui représentaient la municipalité  que celle-ci n’hésite pas d’aider les associations de la ville.

Les commentaires sont fermés.