10/07/2013

L'espace Dauphiné inauguré en toute convivialité

BOMPAS 15 JUIN 2013 042.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 023.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 040.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 032.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 056.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 055.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 009.JPGBOMPAS 15 JUIN 2013 034.JPG

Inauguration officielle de l’espace de convivialité du Dauphiné

 

 

              Créé en 1994, un nouveau quartier fort de plus de 150 familles s’est construit au fil des années. Depuis 2009 un projet de développement territorial est mené sur le quartier du Dauphiné.

Après avoir réalisé un diagnostic et  mené des animations créatrices de liens et des actions de préventions qui ont permis de développer la solidarité entre les habitants, Christine Mignon, directrice du centre social et Cécile GRACIA, Conseillère en Economie Sociale et Familiale de la CAF, ont organisé des réunions permettant de recenser les besoins des habitants. Cette écoute a permis de repérer le besoin de créer un espace qui rassemble les familles et les voisins. La réponse apportée fut négociée avec l’ensemble des habitants ce qui a permis l’installation de jeux pour enfants, des terrains sportifs et ludiques ainsi qu’un coin pique-nique. C’est dans un esprit d’unité et de solidarité que cet espace a été pensé avec les services techniques de la commune et réalisé sur un site qui réunit l’ensemble du quartier.

Pour acter son ouverture des animations sportives ont été organisées et c’est dans une ambiance très chaleureuse que les habitants se sont retrouvés pour partager un moment festif.

Ce fut l’occasion de mettre à l’honneur des habitants du quartier qui s’investissent bénévolement pour occuper les jeunes :

Tout d’abord Stéphane Requet qui anime chaque mercredi l’équipe de foot du Dauphiné aidé par Didiez Pérez.

Yves Debuigne qui anime depuis le début de l’année un atelier de création de maquettes de bateaux pour enfant au cœur du quartier fût également remercié pour son investissement.

Serge Fernandez mettait l’accent sur les nombreuses réunions organisées sur le site qui ont permis d’être à l’écoute de tous les habitants :

«La municipalité vous a entendu et a concrétisé vos attentes, à travers cet espace de convivialité à vocation intergénérationnelle. » Afin que perdure ces équipements, il précisait l’importance d’inculquer à tous la notion de respect. La création d’un comité de pilotage, composé d’habitants du quartier motivés permettra d’élaborer des règles de bonnes conduite le but étant que tout le monde est une attitude responsable et profites aux mieux de ces aménagements.

Le maire JP Battle, maire de Bompas concluait en remerciant tous les partenaires le conseil régional, le conseil général l’Office 66 et la caf ainsi que l’entreprise Malet représenté par Henri Toreilles pour la qualité de leur travail.

07/06/2013

Réunion d’information publique sur la sécurité

 Une salle polyvalente comble, preuve que la sécurité intéresse tout un chacun. Organisée en partenariat avec la mairie, la police municipale de proximité et la gendarmerie, cette réunion d’utilité publique a été très suivie par une population avide de conseils.

 Avant de commencer les présentations des intervenants, Serge Fernandez, premier adjoint, a remercié  l’assistance de sa présence, « vue l’importance de la sécurité favorisant ‘’le bien vivre ensemble’’ dans la cité» . Jean Paul Batlle, « se félicita d’être suivi dans sa démarche, pour répondre aux attentes de la population sur la protection  des biens et des personnes, grâce à une équipe municipale attentive , des délégués de quartiers, une Police municipale de proximité et une Gendarmerie très présente sur le terrain depuis sa création , dont le Lieutenant  Jean-Bernard Vasseur est  à la tête d’une brigade efficace » .

Participation citoyenne

Pour un cadre et une qualité de vie, la municipalité a mis en place une démarche citoyenne avec une politique de cohésion sociale pour l’intégration des jeunes de la ville.  Christian Sarabia, chef de la police municipale, présenta son service, ses hommes  et ses actions de proximité et son rôle dissuasif. Le lieutenant Vasseur, informa la population du travail effectué par sa brigade sur la commune et précisant  que la zone  de surveillance s’étendait de surcroit à Pia et Claira, pour son rôle répressif.

Depuis les années 90, la commune  mène une politique de prévention volontariste. La priorité  de la municipalité a été de prendre en compte les 90% de la  jeunesse bompassencque  qui ne posent aucun problèmes, en créant pour les enfants des outils tels que :

 « L’accueil de loisirs où plus de 300 familles profitent des animations ludiques organisées lors de l’été et des vacances scolaires.

Le centre de loisirs associé à l’école (CLAE) avec plus de 500 enfants pris en charge au quotidien sur des temps périscolaires.

Mais aussi le PIJ , où près de 700 ados et préados sont identifiés et s’inscrivent dans une démarche éducative.

       Cette prise en charge, dès l’âge de 3 ans, n’a qu’une ambition, c’est de poser un cadre repérant et un cadre sécurisant, qui permettra de former le citoyen de demain !

        Il a été  aussi créée l’un des premier CLSPD du département (en 95), une cellule de veille se réunit tous les trimestres et  associe tous les acteurs de terrain ainsi que les partenaires institutionnels. « Pour combattre le sentiment d’insécurité, il faut développer le sentiment de sécurité » expliquait Serge Fernandez.

 Derrière des mots, une stratégie…

Après une radiographie de la commune, il  fallait pointer tous les dysfonctionnements qui pouvaient générer ce fameux sentiment d’insécurité (regroupement de jeunes, actes de dégradations, tags).

En conformité avec la loi du 5 mars 2007 où le maire devient le pivot des politiques de prévention de la délinquance,  un conseil des droits et des devoirs des familles  ont ainsi été créé pour étoffer le rayon d’action. Le CDDF est une instance de proximité d’aide à la fonction parentale qui va du simple rappel à l’ordre du jeune déviant, à la proposition d’un contrat parental de responsabilité pour éviter d’en arriver à une mesure judiciaire d’aide à la gestion du budget familial. L’installation de 8 caméras de vidéo -protections est le dernier outil  mis en place sur la commune, sans oublier le rôle essentiel que joue  le centre Social (PAS) .Un dispositif facilitant l’intégration des jeunes  à la vie de la cité  et contribue au mieux vivre ensemble pour une politique de cohésion sociale.

        En 2009, Jean-Paul Batlle notre maire, s’est battu pour obtenir l’implantation d’une gendarmerie sur la commune. Au-delà des rencontres régulières qu’il y a  avec le lieutenant Vasseur (gendarmerie) et Christian Sarabia le chef de la police municipale, une convention de coordination formalise cet efficace partenariat. Sous l’autorité du préfet et du procureur de la république, cette coopération opérationnelle s’appuie sur le partage d’information au quotidien ainsi que sur les différentes interventions.

Une dynamique rassurante

Ce dispositif vise à rassurer la population grâce à un protocole  de ‘’participation citoyenne’’, à améliorer la réactivité des gendarmes et à accroitre la prévention de proximité de la police municipale.

 C’est une mission de veille qui s’appuie sur le réseau que constituent les délégués de quartiers qui sont devenus les sentinelles de notre cité. Ces citoyens bénévoles, jouent un rôle de courroie de transmission important pour les problématiques liées au social, à la sécurité et à l’environnement

Le major Pierre Marin référent Sureté du groupement de gendarmerie des P.O terminait la séance publique par  des questions –réponses avec les administrés.« Il faut avoir des convictions et faire ce que l’on croit bon de faire… dans le cadre, bien sûr, de l’intérêt général pour une qualité de vie exemplaire, avec un dispositif qui permet de tisser un lien social entre habitants et développer l’entraide » concluait Serge Fernandez.

Une réunion attendue et entendue par la population (JCM) 

 

 BOMPAS 15 MAI 2013 012.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 003.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 004.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 008.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 014.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 009.JPGBOMPAS 15 MAI 2013 010.JPG

Zeyno Arcan expose au Novotel de Rivesaltes

BOMPAS JUIN  2013 048.JPGBOMPAS JUIN  2013 038.JPGBOMPAS JUIN  2013 047.JPG

Le Novotel transformé en musée

Pendant tout l’été, l’artiste bompassencque Zeyno Arcan expose ses toiles monumentales dans 300m2 de salles dignes des plus grandes galeries du monde. L’artiste turco-allemande, d’adoption catalane s’est fait connaître grâce à ses expositions au couvent des Minimes, au Palais des congrès et plus récemment à l’hôtel Pams et à la Capelleta de Céret. Nous découvrons et redécouvrons avec plaisir ses peintures scénographiques, pleines de vie et de philosophie, de mythologie et de spiritualité dont la société actuelle a tant besoin. Sur ses immenses tableaux des êtres humains s’envolent ou s’élèvent vers des réalités plus réjouissantes que celles de la crise, qui pour Zeyno Arcan, est un mal auquel elle oppose son optimise et son amour pour le monde. Mais Zeyno expose aussi ses  « muses », tableaux de femmes modernes qui incarnent le féminin sacré, ces femmes inspirantes et inspirées, capables de stimuler les créateurs.  

C’est grâce à la ténacité du directeur du Novotel et de son adjoint, que les vastes salles de conférence du Novotel trouvent une nouvelle vie : « Le jour où nous avons découvert l’œuvre de Zeyno, nous avons remué ciel et terre pour qu’elle vienne exposer chez nous. Il ne s’agit pas de décorer l’hôtel mais de mettre à disposition le potentiel qu’offrent nos salles pour une œuvre qui nécessite un espace considérable. Grâce à la chaleur humaine que dégage l’œuvre de Zeyno, la vie circule». Exposition d’été au Novotel de Rivesaltes, 7, rue Alfred Sauvy, sortie Autoroute Perpignan Nord. Renseignements : Eric Tinter 06 09 48 16 36.

06/06/2013

Les Fleurs du Sud font leur printemps

La musique est un voyage. La Halle des sports et de la culture, prêtée pour l’occasion par la municipalité, s’est transformée en salle de spectacle pour visiter l’Espagne, où s’identifiaient les amateurs de flamenco. Cette année l’association bompassencque, drivée par la présidente  Julie Broucke, a sorti le grand jeu.  Avec une pléiade de danseuses, ce sont des tableaux colorés qui se sont succédés tout au long de la soirée. Au son des « cajons », Fanfan et ses musicos de la Casa Musicale, nous ont fait une démonstration de rythmes flamencos par cet instrument de percussions lié à la musique flamenca.

« Ballarina espanyola »,  Sylvie,  danseuse talentueuse, use et abuse de sa grâce quand il s’agit de mettre en valeur la féminité avec son châle brodée d’Or fin. Que dire des sévillanes, si ce n’est qu’elles vous emportent dans des rêves fous. « Que yo a ti te Quiéro » et rumba catalane de Ninas. Castagnettes, A Pastora,  Paso doble, Fandango, Soléà pour une soirée « Flamenco  y cajon » des Fleurs du Sud Flamenkitas annonçant enfin la chaleur d’un printemps paresseux, devant un public ravi qui félicita par des applaudissements nourris pour leur fidélité Michéle, Lydia, Ingrid , Rosa , Alain , Julie , les bénévoles de l’association , les parents et Sylvie Micole le professeur.

BOMPAS FLAMENCO LES FLEURS DU SUD 2013 246.JPG

Une aide importante du conseil général pour la ville

Le vendredi 17 mai  2013 sera marqué d’une pierre blanche dans la commune avec la venue de la présidente du conseil  général, à l’hôtel de ville.

Noël ! Non, mieux que cela, un cadeau du ciel. Jean Paul Batlle et son conseil municipal, s’est réjoui de recevoir avec les honneurs Hermeline Malherbe, entourée de Jacques Cresta député, Jean Sol conseiller général, pour une signature importante dans la vie de la commune.

On a signé les conventions

 Devant une assistance de personnalités de la vie associative et délégués de quartiers, la salle des mariages s’était transformée pour quelques instants . Il était prévu ce jour-là de finaliser les échanges pour « l’aide aux projets structurants » entre la commune et le conseil général.

 Jean Paul Batlle remercia la présidente Hermeline Malherbe pour son soutien, comme l'a fait par le passé Christian Bourquin, le président de Région. Cette convention portait sur les aménagements  des artères du centre-ville (4e tranchent), l’acquisition immobilière de l’avenue de la Salanque  et l’aménagement intérieur pour le nouvel hôtel de ville. L’aide du Département sert notamment à couvrir les intérêts des emprunts effectués. Mais Jean Paul Batlle, prévoyant, a spéculé pour mettre à profit des projets et partenariat avec le conseil général et bien sûr sa présidente .

La présidente « s’est félicité de cet accueil bompassencq, expliquant que son rôle était de subvenir, dans la mesure du possible aux collectivités locales afin de les aider à se structurer pour le bien des administrés et qu’il n’était pas facile en temps de crise, de pouvoir  visiter et aider  les quelques 200 communes du département ».

Enfin, les signatures ont été apposées sur les registres prévus à cet effet par nos élus  et le verre de l’amitié fut levé aux bonnes relations entre le conseil général et la commune de Bompas , en dégustant 

Les conventions sont signées par les élus (JCM)

 BOMPAS 17 MAI 2013 051.JPGBOMPAS 17 MAI 2013 010.JPGBOMPAS 17 MAI 2013 021.JPGBOMPAS 17 MAI 2013 057.JPGBOMPAS 17 MAI 2013 065.JPG

10/05/2013

8 mai 2013 : la mémoire collective

BOMPAS 8 MAI 2013 008.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 012.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 019.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 015.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 022.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 035.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 038.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 039.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 043.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 047.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 055.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 058.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 059.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 049.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 006.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 073.JPGBOMPAS 8 MAI 2013 077.JPG

 Loin des clivages politiques, c’est un moment de recueillement  qui s’est déroulé aussi à Bompas comme dans toutes les communes de  France.  Portes drapeaux et fanfare ‘Els Cargols’ en tête de cortège, c’est un défilé avec  les autorités civiles, militaires et les  forces vives du village, qui s’est rendu au monument aux morts. Les enfants du conseil municipal ont lu chacun leur tour le message du Ministre chargé des anciens combattants. «  Jamais la France n’a fait guerre plus haute et plus belle que celle des caves » (Joseph Kessel).

         Sonnerie aux morts, Marseillaise, Musiques militaires, le cortège s’est ensuite dirigé vers le monument de la Déportation. M. Morell, fils de déporté, lu le message en mémoire de la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation « nous lançons aujourd’hui un appel à la vigilance, au respect de l’être humain, de sa dignité et du droit à la différence »(Fondation pour la Mémoire de la Déportation) . Avant de partager le verre de l’Amitié offert par la commune, c’est une distribution de diplômes aux enfants participants aux cérémonies pour que le devoir de mémoire perdure et œuvre au maintien de cet héritage de Paix.

27/04/2013

Carnaval à la maternelle Pasteur

BOMPAS CARNAVAL PASTEUR 2013 004.JPGBOMPAS CARNAVAL PASTEUR 2013 002.JPGBOMPAS CARNAVAL PASTEUR 2013 001.JPGBOMPAS CARNAVAL PASTEUR 2013 013.JPGBOMPAS CARNAVAL PASTEUR 2013 017.JPGBOMPAS CARNAVAL PASTEUR 2013 015.JPG

En ces derniers jours d’école avant les vacances, on a fêté carnaval à l’école maternelle. Tout le monde était déguisé, même le directeur et les enseignants qui ont préparé les enfants à cette belle cavalcade. Les petits écoliers sont allés rendre visite  aux enfants de l’école Arago et leur faire admirer leurs costumes du jour. Les parents, émerveillés, munis de leurs appareils photos, n’ont pas hésité à se joindre au défilé, et immortaliser ce jour pour le bonheur des tout petits.